Oreiller (Pillow Talk) 

(2023)

Atelier présenté à Avatar, Québec, 5 mai, 13h – 16h30.

Première mondiale dans le cadre de Are (Sommes Sonnes) le 12 décembre 2023 à 22h.

on se coucha dessoubs un arbre à l’ombre pour se reposer, et
— Lisa Robertson

Nos oreilles sont là, à côté de notre visage, mais à part. Hors de notre regard direct. Parfois, elles s’annoncent si elles ne collent pas à notre crâne ou si notre chevelure est courte ou si on les adorne avec des boucles, mais plus souvent elles s’absentent de notre imaginaire visuel. Cependant, l’écoute passe à travers elles, et ceci ne reste pas inaperçu. L’atelier s’est concentré sur cet organe à travers des gestes performatifs activés et amplifiés par divers microphones, endoscopes, et autres outils ou objets.

On a utilisé des oreilles en chair et cartilage (les nôtres), ainsi que des prothèses. On s’est penché sur l’éros de ses bosses, la cire qui bouchonne, et son entonnoir qui enfonce et concentre les fréquences. On a réfléchi autour de questions telles que : comment se reposent-elles ? De quoi a l’air les oreilles des minéraux et végétaux, des microbes et virus, des astres et des surfaces ? Est-ce que l’écoute animale peut s’ouvrir sur l’abstraction ?

Par la suite, deux vidéos ont été produites pendant l’été 2023. L’autre s’intitule Pillow Talk (Oreiller).

Participantes : Marguerite Arbour, Lé Boucher Trudel, Stéphanie Letarte.

Texte : Lisa Robertson.